La Compagnie TESTUDINES vous présente son nouveau spectacle

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L’hiver est long sur les bords de mon âme…

 

Une vision en trois dimensions des conséquences des violences sexuelles contre les enfants.

 

SEDNA ou la révélation cubiste de la douleur et du courage.

 

Quand le vivre, la pensée et le ressenti se mêlent, s’entremêlent et s’emmêlent pour dévoiler l’antre de la mécanique de la plus inconcevable des violences.

Comme autant de tempêtes que la terre ne pourra en connaître, plongez dans l’univers des enfants violentés devenus adultes

 

et VIVEZ ! 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le pitch ? 

 

SEDNA partage son parcours de sa naissance à la cinquantaine avec son bourreau.

Victime d’inceste et de violences physiques, elle vous emmène dans les méandres de ce qu’elle peut ressentir, vouloir dire et finalement faire.

Vous trouverez l’incompréhension, la douleur, l’amnésie, la résilience, la violence au travers de trois dimensions : le vécu, le ressenti et la pensée qui s’entrechoquent.

Le parcours de SEDNA sera chaotique, émouvant, violent mais il raconte un chemin de vie comme tant d’enfants peuvent le vivre.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Quel spectacle ? 

 

Le projet consiste à présenter un spectacle de danse : une pièce collective pour deux danseurs-interprètes dont le titre est "SEDNA". 

Peggy HUGON s’attache à dévoiler les différentes facettes de la résonnance du corps et de sa mémoire dans ses fractures les plus profondes lors de traumatismes subis dans l’enfance.

Cette pièce se veut résolument contemporaine et sera tournée vers des techniques artistiques multiples et variées.

 

    Dans le rôle de SEDNA : Maëlle REYMOND

    Dans le rôle du père de SEDNA : Yann ABIDI

    Dans le rôle de Doudou : Polo

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Quel propos ? 

 

Cette pièce questionne sur le thème des violences faites aux enfants et notamment l’inceste.

Le mot est lâché, les maux sont touchés.

 

SEDNA veut interroger sur les questions de la mémoire du corps et de ses conséquences lors de traumatismes liés à des violences physiques et/ou sexuelles.

 

Le corps grandit et sa mémoire se nourrit de ces traumatismes indépendamment de la mémoire psychologique. Cette violence imprégnée, inoculée dans les entrailles du corps est invisible et non maîtrisable, elle peut resurgir à chaque instant.

 

Aussi la dramaturgie contemporaine axera son point de vue sur un travail corporel et gestuel pour rendre une performance sur cette autre réalité plus cachée.

 

Bien au delà de ce thème, il s’agit ici de percevoir les conséquences à long terme, tout au long de leur vie, des victimes de violences physiques ou sexuelles.

 

Cette pièce veut interpeler le public sur son rapport à cette violence et le tabou qui l’entoure.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pourquoi SEDNA ? 

 

SEDNA est le nom d’une déesse dans la mythologie Inuits. C’est l’histoire d’une jeune fille, qui après avoir été maltraitée par un homme avec qui elle fut mariée de force par son père, fut à son tour violentée par ce dernier. Parti la secourir, et devant une mer déchainée son père préféra sacrifier sa fille. Il la jeta à la mer en lui coupant les doigts car elle s’accrochait à l’embarcation. SEDNA coula au fond de l’eau.

Elle y devint une déesse de la mer, aujourd’hui encore on dit que lorsque la mer est démontée c’est SEDNA qui est en colère de ne pas pouvoir démêler ses cheveux.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Quelle scénographie ? 

 

Le spectacle tourné vers le multi-sens, se sert de l’ensemble de l’espace (sonore, visuel, textuel) comme de multiples récepteurs pour plonger le spectateur dans l’univers de SEDNA.

 

La scénographie du spectacle SEDNA s'appuie sur 2 fondamentaux de base :

    - une adaptabilité importante au contexte de jeu

    - une forte relation à l'image.

 

Il y a une volonté forte de proposer une scénographie "organique" associée à des dispositifs technoïdes innovants.

Les danseurs-interprètes devront se fondre dans une scénographie utilisant beaucoup de techniques différentes comme multiplicateur d’émotions.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Quel public ? 

 

TOUT PUBLIC à partir de 14 ans

 

La création n'a de sens que si elle est montrée à un public large, d’autant plus sur le sujet des violences contre les enfants.

 

LES ACTIONS ENVISAGÉES AUTOUR DU PROJET

 

    Rendre la culture accessible à tous - Quartiers prioritaires ruraux et urbains

    Recherche et rencontres internationales sur le thème développé dans la pièce

    Prévention

    Handicap - accueil de tous les publics

 

SPECTACLE INTERNATIONAL

 

SEDNA a vocation à être diffusé à l’international et est amené à être distribué le plus largement possible. Le spectacle est adaptable dans toutes les langues (surtitrage dans la langue du pays).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

AUTEURE, CONCEPTION, DIRECTION ARTISTIQUE PEGGY HUGON / DANSEURS-INTERPRÈTES MAËLLE REYMOND, YANN ABIDI, POLO / MISE EN SCÈNE, SCÉNOGRAPHIE LAURENT PARISI / DIRECTION TECHNIQUE CONCEPTION DÉCOR FRÉDÉRICK BORROTZU / CHORÉGRAPHIE YANN ABIDI / MUSIQUE ORIGINALE – FRÉDÉRICK BORROTZU, RÉGIS ESTREICH / LUMIÈRE SÉBASTIEN MERLIN / TEXTES PEGGY HUGON, LAURENT PARISI / CHARGÉE DE PROJET ANOUK CAPRA / PRODUCTION COMPAGNIE TESTUDINES

spectacle, sedna, enfants, violences, inceste, danse

Compagnie TESTUDINES - 1 rue Colonel Chambonnet 69500 BRON                           Tel : 07.69.51.16.30                        Mail : info@compagnietestudines.com

N° de siret : 837.916.782.00019 - Code NAF : 9001.Z -       N° de licence Spectacle vivant :   2-1113067    3-1113068